MENU
CENIRDC
portrait / Benjamin BANGALA BASILA

Benjamin BANGALA BASILA

Monsieur Benjamin BANGALA BASILA est né le 16 août 1943 à Yakusu dans la Province de la TSHOPO. Il est Membre de la Plénière en Charge du suivi du Cadre de concertation CENI-Institutions publiques ainsi qu’avec les Autorités traditionnelles et coutumières depuis 2013.

Diplômé d’études supérieures en Sciences agronomiques de l’Etat à Gembloux en Belgique (1963-1968), Monsieur BANGALA BASILA a une carrière remarquable dans ce domaine passionnant de la vie sociale qu’est l’agriculture. D’abord Assistant du Directeur général de l’Office du Café Robusta (1969), il a été vite propulsé, du fait de ses qualifications d’Ingénieur Chimiste et des Industries agricoles, Directeur général successivement de (i) l’Office des produits agricoles du Kivu (1969-1972) ; (ii) de l’Office National de Café (1973-1975) ; (iii) de la Société de Traitement des Amandes Palmistes Elbema à Boma (1975-1976).

Entre 1977 et 1984, Monsieur Benjamin BANGALA BASILA a partagé sa vie entre deux passions, celle d’opérateur économique (Planteur, Président sous régional de l’ANEZA-TSHOPO) et celle d'enseignant à l’ISEA-Bengamisa au titre de Chef des travaux. C’est à partir de 1982 que l’envie de servir son pays comme acteur politique et dans l’administration publique prend le dessus sur une contribution axée jusque-là sur l’agriculture. La confiance des électeurs et des instances politiques l’on ainsi permis d’assumer deux fois le mandat de Député national (1977-1982 et 1982-1984) ; de Député provincial au sein de l’Assemblée de la Province Orientale ; de Président de ladite Assemblée provinciale et enfin de Député national de la Transition (2003-2006).

En tant que mandataire publique, Il a été Administrateur de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN) et dans un passé très récent, Président du Conseil d’Administration des Lignes Aériennes Congolaises (2008-2013).

Sur le plan politique, BANGALA BASILA a assuré la fonction de Président National Intérimaire de l’Alliance pour le Renouveau du Congo (ARC) entre 2006 et 2013.