MENU

Cadre de concertation entre la CENI et les forces vives du Bas Uélé



580 000 électeurs attendus dans la province du Bas Uélé. Cette information a été livrée ce vendredi 10 février 2017 dans une  salle de réunion de l’Institut Supérieur Pédagogique de Bas Uélé pleine comme un œuf où se tenait le cadre de concertation entre la Commission Electorale Nationale Indépendante et les forces vives de cette province.

Partis politiques, confessions religieuses, société civile, députés nationaux, autorités politico administrative, membres du comité provincial de sécurité, étudiants, bref, toutes les couches sociales de cette province se sont données rendez-vous dans cet établissement Université pour échanger avec le Patron de la centrale électorale sur toutes les questions liées aux opérations d’identification et d’enrôlement des électeurs. Le Bas Uélé avec ses 526 centres d’inscriptions aura plus au moins 545 machines pour cette opération.

Le Président de la CENI Corneille NANGAA, entouré du Gouverneur Armand KASUMBU et du Directeur Général ad intérim de l’ISP/BUTA François MODIO MAYENE, a expliqué à ces participants venus l’écouter le bien-fondé de l’identification. Cette opération, aux dires de Corneille NANGAA, permettra à la province du Bas Uélé d’augmenter dans la mesure du possible le nombre des députés nationaux, provinciaux et des conseillers communaux. La province du Bas Uélé avec ses 7 députés nationaux et 17 députés provinciaux doit batailler dur pour accroître son quota.

Pour permettre une bonne mobilité des agents superviseurs électoraux, le patron de la CENI a remis plus de 30 motos sans oublier la police nationale congolaise qui a reçu 10 motos en vue de bien assurer la lourde mission de sécurisation du processus électoral.

Plusieurs questions ont été soulevées  par les participants surtout celles liées à la présence des réfugiés dans certains territoires ainsi que la présence des éleveurs MBORORO et des LRA. Sur cette question, le président de la CENI a insisté sur l’importance de la protection des kits et du personnel de son institution.  La sécurisation du processus électoral bien que concerné prioritairement par le gouvernement de la république doit être une affaire de tous.   S’agissant de la juxtaposition des centres d’inscriptions dans les deux provinces des ueles, le président promet d’ouvrir le même jour les centres d’inscriptions dans ces deux provinces et la sensibilisation doit être au zénith en vue de permettre à chaque congolais de voter dans son lieu d’habitation.

Bien avant le président de la CENI, le Secrétaire exécutif provincial de la CENI, Madame Claudine BAZEGOTO a remercié le patron des élections au Congo pour l’importance qu’il accorde  à sa province. Elle promet, avec les soutiens des autorités tant de la CENI que politico administrative, de sensibiliser la population pour une adhésion massive à cette opération de la Révision du Fichier Electorale.

Ce cadre de concertation a eu également le mérite d’être soutenu totalement par les députés nationaux de la province. A l’instar du député Valentin SENGA élu du territoire de Bondo, l’ensemble des élus promet de mobiliser massivement la population du Bas Uélé. Même son de cloche du côté de la coordination de la société civile qui, par la bouche son président Floribert KATEKA, s’est dit également déterminée à accompagner la CENI dans la sensibilisation.