MENU

Cérémonie de clôture des formations en vue de la Révision du Fichier Electoral 2016-2017 pour les aires opérationnelles 3 et 4



La salle Anouarite de CARITAS a servi de cadre, ce mercredi 29 mars 2017, à cette cérémonie de clôture en prélude du lancement du processus de l’identification et de l’enrôlement des électeurs dans les aires opérationnelles 3 et 4.

La Cérémonie a été présidée par le Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante, Corneille NANGAA YOBELUO accompagné des Membres de la Plénière présents à Kinshasa et qui ont quasiment tous tenus à assurer de leur soutien ces formateurs du niveau 1 qui seront, pour certains, déployés dès demain 30 mars 2017.

Cette formation intensive de 10 journées et 18 modules a connu la participation active de près de 139 participants agents et cadres de la Centrale électorale. Ces formateurs devront œuvrer dans les opérations d’identification et d’enrôlement des électeurs dans les provinces correspondant aux aires opérationnelles 3 et 4 suivantes : Tshopo, Bas-Uélé, Haut-Uélé, Kwilu, Kwango, Mai Ndombe, Kasaï, Kasaï Central, Kasaï Oriental, Lomami, Sankuru, Kongo Central, Kinshasa ainsi que les électeurs de la diaspora.

Madame Annie MBADU, Expert formateur national, venue du Kongo central a pris en premier la parole, au nom des participants, pour remercier les autorités de la CENI de la qualité de la formation, des méthodologies efficaces mises en œuvre ainsi que des  bonnes conditions de travail dont ils ont bénéficié. Pour Madame Annie MBADU :

« les 18 modules de formation nous rendrons capables non seulement de former à notre tour les participants du deuxième niveau de la cascade mais aussi  d’assurer efficacement la supervision et le contrôle de ladite cascade et des opérations ».

A travers ces mots, il s’agissait là d’un ferme engagement des participants de prester dans les sites de formation où ils seront déployés afin que le dernier maillon de la chaîne de cascade à savoir les Membres des Centres d’Inscription (MCI) soient à la hauteur de leurs tâches et fonctionnent efficacement lors des opérations de la Révision du Fichier Electoral. Une opération qui va se déployer dans la dernière zone non encore concernée à ces jours par l’identification et l’enrôlement. Cette opération a débuté, il faut le rappeler, le 31 juillet 2016 par la province-pilote du Nord Ubangi. Elle se déroule actuellement dans les zones opérationnelles 1 et 2 comprenant : Equateur, Haut Katanga, Haut Lomami, Ituri, Lualaba, Maniema, Mongala, Nord Kivu, Sud Kivu, Sud Ubangi, Tanganyika et Tshuapa. Des inscriptions qui se clôturent progressivement avec, en perspective, les inscriptions dans les 13 provinces restantes qui vont commencer au mois d’avril 2017  pour se clôturer le 31 juillet 2017.

Le Rapporteur adjoint de la CENI, le Professeur Onésime KUKATULA FALASH, superviseur de la formation, a fait à son tour une brève synthèse des travaux qui ont bénéficié des acquis des évaluations et correctifs du déploiement dans les aires 1 et 2. Il a souligné que cette formation donne à la CENI une expertise nécessaire pour produire un fichier électoral fiable et digne des standards internationaux.

Dans son allocution de clôture, le Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante, Monsieur Corneille NANGAA YOBELUO a tenu au préalable à remercier tous les partenaires qui ont accompagné la CENI durant les phases de formation des formateurs. Parmi ces ceux-ci, le Président a rendu hommage au groupe GEMALTO, PANORAMA ainsi qu’aux partenaires techniques plus traditionnels que sont la MONUSCO, le PNUD et l’Union Européenne.

Corneille NANGAA a ensuite honoré les participants en les invitants à se mettre débout groupe par groupe. Grâce à cette présentation, on retiendra que les 139 personnes étaient composés de 13 Secrétaires exécutifs provinciaux ; 13 chargés de formation ; 13 informaticiens ; 13 experts formateurs ; 13 experts juridiques du Secrétariat exécutif national (SEN). Le reste des participants est constitué des cadres du siège en appui à la formation du SEN ; des informaticiens du Centre National de Traitement (CNT) de la CENI ; des facilitateurs et superviseurs et enfin des délégués des cabinets des membres de la Plénière.

Le Président de la Centrale électorale a enfin insisté sur le professionnalisme dans le travail laborieux qui attend ces personnels sur le terrain. Au niveau des sites de formation, le Président a indiqué que 80% des matériels sont déjà déployés. L’enjeu est que ces formateurs trouvent tous les matériels sur place. Qu’ils s’attèlent rapidement aux tâches administratives et qu’ils finalisent au plus vite, à l’issue de la formation du niveau 2, les actes d’engagement des personnes recrutés qui ont fait prévue de performance.  

C’est en homme de terrain qui a personnellement réalisé certaines tâches qui attendent le personnel formé que Monsieur Corneille NANGAA a  fini son intervention. Il a prodigué plusieurs conseils pratiques aux participants afin de répondre au challenge du RFE. Il les est ainsi invités au pragmatisme, à capitaliser sur les erreurs et faiblesses constatées dans les aires 1 et 2, à maintenir et transmettre la même qualité de formation reçue, à assurer un management efficace et efficient en restant effectivement sur le terrain. L’éthique et une moralité irréprochable ont été les dernières consignes de travail mis en avant par le Président de la CENI.

L’enrôlement dans les aires opérationnelles 3 et 4 devrait démarrer mi-avril 2017 avec plus ou moins 21 millions des congolais attendus dans les centres d’inscription.  La CENI attend produire un fichier électoral en août 2017.