MENU

Corneille NANGAA YOBELUO lance la formation des formateurs des membres des Bureaux de vote et des centres compilations des résultats



C’est une cérémonie courte mais d’importance capitale dans le cadre de la formation des agents opérationnels en prévision de l’organisation des scrutins combinés présidentiel, législatifs national et provincial du 23 décembre 2018, que le Numéro 1 de la Commission Electorale Nationale Indépendance, Son Excellence Corneille NANGAA YOBELUO a présidé, ce samedi 27 octobre 2018 au Centre Caritas en présence du Vice-président Norbert BASENGEZI KATINTIMA, du Rapporteur adjoint, le Professeur Onésime KUKATULA FALASH, de Madame le Questeur Gérardine KASONGO NGOY et des membres de l’Assemblée plénière.

Il s’agit de la formation du niveau 1 des formateurs des formateurs des Membres des Bureaux de Vote et de Dépouillement (MBVD) et des Centres Locaux de Compilation des Résultats (CLCR).

Cette étape fait suite à l’atelier de trois jours, du 22 au 24 octobre 2018 à la Maison des élections, ayant abouti à l’harmonisation et à la validation des programmes et des procédures en vue du lancement de l’ensemble de la cascade de formation des MBVD et CLCR.

A Trois semaines du début de la campagne électorale et à 52 jours des élections, la Commission Electorale Nationale Indépendante compte former d’ici le 21 décembre 2018 près de 500 milles agents opérationnels.

Pour ce niveau 1, la formation de sept jours concerne 52 agents venus des secrétariats exécutifs provinciaux ; 44 cadres et procéduriers du secrétariat exécutif national ; 56 informaticiens ; 34 membres des cabinets ; 40 experts électoraux internationaux de la Division électorale de la MONUSCO, du PACEC/PNUD, de IFES de même que des experts de Miru systems ainsi que de la Société civile du domaine électoral comme la SYMOCEL, etc.

« De la qualité de votre formation dépend la suite de l’ensemble de la cascade de formation qui va se dérouler jusqu’au 21 décembre 2018. L’objectif est donc zéro déperdition. Il est attendu des formateurs de tenir compte des aspects andragogiques de la formation en insistant sur les exercices pratiques», c’est en ces termes que le Rapporteur adjoint, le Professeur Onésime KUKATULA FALASH a résumé l’attente de la Plénière de la CENI vis-à-vis des facilitateurs.

Le programme très ambitieux de la formation envisage entre autres la maîtrise absolue des procédures de vote, la circulation et la gestion des bureaux de vote ; l’homogénéité dans le remplissage des fiches ; la maîtrise des procédures de comptage, la compilation et la transmission des résultats ; le monitoring des opérations et l’utilisation du logiciel dans le CLCR. Il sera particulièrement mis l’accent sur les aspects éthiques et déontologiques des agents électoraux.

Pour Corneille NANGAA YOBELUO, l’institution s’attèle à accomplir sans désemparer toutes les activités opérationnelles et techniques du calendrier électoral. Une façon pour le Président de la CENI d’inviter une fois de plus les bénéficiaires de la formation de faire fi des polémiques politiciennes pour se concentrer uniquement à la mise en œuvre des aspects techniques des élections. Il faut noter qu’après cette formation du niveau 1 qui se tend du 27 octobre au 02 novembre 2018, et conformément au calendrier électoral de la CENI, les autres niveaux de formation se dérouleront comme suit :

- Du 10 au 16 novembre 2018 : formation dans les secrétariats exécutifs provinciaux des formateurs électoraux nationaux, chefs d’antennes, informaticiens des antennes et autres agents des secrétariats exécutifs provinciaux ;

- Du 22 au 28 novembre 2018 : formation dans les antennes des formateurs électoraux territoriaux ;

- DU 02 au 07 décembre 2018 : formation des chefs de centre de vote, techniciens de centre de vote et président de formation ;

- Du 17 au 21 décembre 2018 : formation des Membres des Bureaux de Vote et de Dépouillement et des Centres Locaux de Compilation des Résultats.

La CENI envisage synchroniser cette cascade de formation avec le déploiement, jusqu’au 21 décembre 2018, des matériels électoraux. Pour Corneille NANGAA YOBELUO, le maître mot de la CENI reste donc la tenue des élections le 23 décembre 2018.