MENU

Gestion du contentieux électoral : Clôture du séminaire de renforcement des capacités des Magistrats au Kwilu



Dans la province du Kwilu, durant quatre jours, du 18 au 21 juillet 2018, 33 Magistrats et Greffiers ont bénéficié des connaissances dans la gestion des contentieux électoraux.

Peu avant la cérémonie de clôture, sur demande générale des apprenants et des facilitateurs, Monsieur Jean-Robert MUYENSE, Secrétaire Exécutif Provincial de la CENI Kwilu a eu à parler de l’usage de la machine à voter pour les élections du 23 décembre 2018. Une démonstration suivie du dépouillement a été faite par Monsieur Jean Luc NZASHI, Information du SEP.

La cérémonie de clôture a débuté par le mot de participants lu par Monsieur Prosper KIKATA, Conseiller à la Cour d’Appel de Bandundu, qui, au nom des participants, a remercié la CENI, le Conseil Supérieur de la Magistrature et le PNUD/ PACEC pour la réussite dans l’organisation de l’atelier.

Prenant la parole après le représentant les participants, le SEP Kwilu a remercié les Superviseurs et Facilitateurs de la CENI et du Conseil Supérieur de la Magistrature pour leurs exposés d’une très haute qualité et qui ont animé les quatre journées de manière magistrale.

Les remerciements du SEP ont été adressés  également  aux représentants du Conseil Supérieur de la Magistrature et du Programme des Nations Unies pour le Développement – PNUD/ PACEC pour leur appui technique et financier.

Les recommandations  formulées au cours des échanges et  des solutions proposées permettront une gestion efficiente des contentieux électoraux.

De son côté, le Premier Président de la Cour d’Appel de Bandundu, Monsieur Anaclet KANINDA a exhorté les participants de vérifier, en cas de contentieux, si les conditions d’éligibilité et de déclaration de candidature sont conformes à la loi. Il a espéré que les solutions efficientes des différentes requêtes qui seront éventuellement portées dans les juridictions compétentes en matières électorales car bon nombre de magistrats des Cours d’appel, tribunaux de grande instance et parquets y rattachés n’avaient d’expérience sur les procès en contestation électorale pour n’avoir jamais siégé dans une affaire en matière de contentieux électoral, mais  aussi, n’avaient pas bénéficié d’une formation sur le contentieux électoral.

Le mot de clôture a été prononcé par le Ministre provincial de l’intérieur, représentant le Gouverneur de la province.

La cérémonie qui s’est déroulée dans la salle de l’hôtel Vendôme s’est achevée par la remise à titre symbolique des brevets aux participants.