MENU

Intervention du Vice Premier Ministre Emmanuel SHADARY à l’occasion de la Tripartite CENI-CNSA-Gouvernement à Kananga



Dans son mot d’ouverture des assises de Kananga, au nom du Gouvernement et du Premier Ministre, Emmanuel SHADARY a indiqué que le Gouvernement a accompli sa part jusqu’à ce jour pour le financement du processus et va continuer. La preuve en est le nombre d’enrôlés 40.600.000 électeurs.

Pour Emmanuel SHADARY, l’évaluation du rôle du Gouvernement portera sur trois volets, à savoir : le financement des élections, la sécurisation du processus électoral et la mise en place du cadre légal.

Sur le plan financier, en dépit d’énormes difficultés de la trésorerie publique, le Gouvernement de la République se félicite d’avoir respecté ses engagements en finançant la révision du fichier électoral. Toutefois, au-delà des engagements financiers du Gouvernement dans un contexte difficile, les ressources internes ne sauraient couvrir tous les besoins électoraux a reconnu le Vice Premier Ministre. D’où l’appel lancé aux partenaires mais dans le respect de la souveraineté et la dignité nationale.

S’agissant du cadre légal, le Gouvernement s’engage à préparer des matières à mettre à la disposition du Parlement pour l’examen et l’adoption des projets des lois devant compléter l’arsenal juridique nécessaire à la poursuite du processus électoral par la CENI. Il en est de même pour la désignation des Magistrats pour l’efficacité des Tribunaux de paix devant contenir les contentieux électoraux des élections locales et municipales.

En ce qui concerne la sécurisation du processus électoral, tâche qui incombe au Gouvernement, le Vice Premier Ministre a noté que jusqu’à ce jour, les opérations électorales se sont déroulées sans incidents majeurs. Ce qui augure des lendemains meilleurs pour les prochaines échéances, a –t-il dit avant de marteler :

les ‘’élections auront bel et bien lieu. Il faut s’y préparer’’.

SHADARY annonce officiellement la pacification totale des provinces du Kasaï, Kasaï Central et des territoires de Kamiji et Luilu.

Récemment en proie aux activités de la milice Kamwena Nsapu, les provinces de Kasaï, Kasaï Central et les territoires de Kamiji et Luilu dans la province de la Lomami sont à ces jours pacifiés. Sur ce,  il a exhorté la CENI à lancer les opérations d’identification et d’enrôlement des électeurs dans ces entités à partir du 04 septembre 2017 comme annoncé auparavant par le Président de la Centrale électorale.

Le Gouvernement de la République se dit honoré d’avoir été associé à cet atelier d’évaluation du processus électoral, a déclaré Emmanuel SHADARY avant de souhaiter pleins succès aux participants et de prononcer la formule usuelle d’ouverture des travaux de l’atelier préparatoire d’évaluation du processus électoral.