MENU

Journée d’échanges sur l’état des lieux du processus électoral à l’intention des leaders de jeunes de la société civile force vive de la RDC



La salle de réunion de la société civile forces vives de la République Démocratique du Congo a servi de cadre à la journée d’échanges et d’informations organisée ce jeudi 24 août à l'intention des leaders jeunes avec l’appui de la CENI. Au nom de l'Assemblée Plénière de la CENI, Monsieur Jean Baptiste NDUNDU et Mme Elodie Ntamuzinda, tous deux membres de cette plénière, ont présenté, à tour de rôle, des exposés pour  animer la journée d’échanges.

A l’ouverture, Maître Carlos BUPILI, Coordonnateur de la Société Civile Forces Vives de la ville de Kinshasa, modérateur de la rencontre, a commencé par le mot de remerciement à l’endroit du Président de la CENI, de Membres de la CENI, Jean Baptiste NDUNDU et Elodie NTAMUZINDA ainsi que de tous les participants qui ont répondu à l’invitation leur lancée en vue de participer au "Forum des jeunes leaders pour le renouvellement de la classe politique de la RDC".

Cette rencontre va permettre aux jeunes de s'impliquer massivement au processus électoral en vue du renouvellement de la classe politique grâce aux exposés d'éclaircissement des techniciens de la CENI. Suivront les ateliers en trois groupes distincts pour réfléchir sur les stratégies à mettre en place pour arriver à atteindre cet objectif de renouvellement de la classe politique non pas pour cristalliser les conflits de génération mais voir de quelle manière pourvoir à la relève de notre classe politique, a dit Maître Carlos BUPILI. 

La première partie de ce forum s‘est focalisée sur quatre exposés à savoir : les défis à la réalisation du schéma critique du processus électoral en RDC par Monsieur Jean Baptiste NDUNDU; la présentation de l'Accord de la Saint Sylvestre par Mme Elodie NTAMUZINDA; présentation du CNSA par son Rapporteur Monsieur Valentin VANGE et le mot d'encouragement de la Ministre de la Jeunesse et de la Nouvelle Citoyenneté, Mme Magguy Kiala.

Jean Baptiste NDUNDU expose sur les défis et enjeux du processus électoral

Monsieur Jean Baptiste NDUNDU a d'abord indiqué que l'élection n'est pas un événement mais un processus avec plusieurs acteurs qui contribuent à sa réalisation (le jour de vote). Plusieurs défis surplombent le processus électoral RD Congolais à savoir: les défis logistiques, politiques, juridiques opérationnels et institutionnels. Tous ces défis se regroupent dans deux facteurs importants: le facteur politique et le facteur financier, c'est lorsque tout le contour de ces facteurs aura été cerné que la CENI pourra publier en toute indépendance le calendrier électoral.

Il a conclu son exposé en s'inspirant de la Constitution que les élections constituent la voie idoine pour avoir des institutions crédibles et légitimes, c'est un impératif pour lequel la CENI s'attèle.

Répondant aux différentes questions, Monsieur NDUNDU a présenté les enjeux du processus électoral dans notre pays qui consistent à la consolidation de la Démocratie, la régularité des scrutins(11) à organiser et l'intégrité électorale. Il a donné la différence qu'il faille faire entre l'indépendance et la souveraineté qui ne peuvent être confondu dans chaque contexte nationale et ou de la CENI. Car l'indépendance de la CENI s'explique du point de vue structurel, dans l'esprit de chaque membre de la CENI ayant prêté serment et dans l'action.

L’évolution du processus électoral rappelé par Mme Elodie NTAMUZINDA

Prenant la parole, à son tour, Mme Elodie NTAMUZINDA a, de prime à bord, souhaité au nom de son excellence  M. le Président de la CENI la bienvenue et exprimé ses remerciements aux  participants. Avant de poursuivre son exposé, Elodie NTAMUZINDA a conseillé les responsables des différents réseaux des jeunes présents à penser à associer la gente féminine dans les prochaines rencontres. Dans sa communication très enrichissante, Elle a fait une lecture exhaustive de l’évolution du processus électoral depuis la présentation par la CENI de sa feuille de route jusqu’au stade actuel en passant par les différents Accords politiques. Elle a fait lire à l'intention de l'assistance la page 7 de l'Accord Global dans son chapitre 4, alinéa 2 où il est stipulé ce qui suit :

Les parties prenantes conviennent de l’organisation des élections en une seule séquence présidentielle, législatives nationales et provinciales au plus tard en décembre 2017. Toutefois, le Conseil National de Suivi de l’Accord et du Processus Electoral, le Gouvernement et la CENI peuvent unanimement apprécier le temps nécessaire pour le parachèvement desdites élections’’. 

Pour ce faire, Madame NTAMUZINDA a invité les jeunes à  s'approprier le processus électoral et l'accord Global Inclusif du 31 décembre 2016 en s'imprégnant des différents textes des lois et réglementaires régissant ce processus afin d'éviter de suivre la rumeur. Pour elle, les jeunes leaders sont capables de changer les choses par un vrai patriotisme en prônant la paix et en poussant les autres jeunes au changement des mentalités.

C'est dans ce même sens que la Ministre de la Jeunesse a poursuivi pour inviter les jeunes à s'engager politiquement par un enrôlement massif et en postulant dans les différents scrutins à venir surtout au niveau local.

Par ailleurs le Rapporteur du CNSA a présenté son institution qui fonctionne jusque là sur base de l'accord de la Saint Sylvestre et se prépare à faire l'évaluation du processus électoral avec la CENI et le Gouvernement de la République.

Toutes les questions liées au processus électoral Rd congolais ont été abordés sans tabou et des réponses idoines aux différentes préoccupations ont été données.