MENU

KANANGA: La CENI presente son premier prototype du materiel de vote electronique



Le président de la Commission Electorale Nationale Indépendante, Son Excellence Corneille NANGAA YOBELUO, accompagné de tous les Membres de l’Assemblée Plénière de la CENI a présenté, ce jeudi 31 août 2017 à Kananga, le matériel du vote électronique aux participants à la Tripartite CNSA-Gouvernement-CENI. A cette occasion, un test pratique du vote semi  électronique en grandeur réelle a été effectué et a connu pleins succès.

Le vote électronique est prévu dans la loi électorale, spécialement en son Article 47, alinéa 1 de la Loi électorale qui stipule : ‘’Le vote s’effectue soit au moyen d’un bulletin papier soit par la voie électronique.’’

Test de simulation du vote semi électronique à Kananga

Sur autorisation du Président de la CENI, le Directeur du Centre National de Traitement (CNT) de la CENI a procédé d’abord à la présentation de la machine du vote électronique, un outil conçu par les experts en informatique de la CENI depuis 2014, à l’époque de feu Monsieur l’Abbé Apollinaire MALUMALU et qui a été ensuite enrichi.

Les expériences de plusieurs pays au monde où le vote électronique est expérimenté déjà ont été d’un apport considérable pour la CENI RDC. Plusieurs autorités et experts de la CENI ont effectué des missions dans ces pays pour se rendre compte du fonctionnement de l’outil de vote électronique et de la fiabilité des résultats de vote issus de l’utilisation de la machine du vote électronique. C’est le cas des voyages effectués au Brésil, au Kenya, en Corée du Sud où le prototype de la CENI a été développé.

Après avoir rappelé la procédure du vote papier, le Directeur Jonathan NSEKE du CNT a présenté la procédure de vote électronique envisagé en RDC. En gros, la procédure de vote électronique est pratiquement la même que le vote traditionnel, la seule différence est le remplacement du bulletin de vote traditionnel pré-imprimé, par un bulletin de vote spécifique vierge que l’électeur obtient du Président du Bureau de Vote (BV), et sur lequel il imprimera son choix via la machine de vote. Ce bulletin de vote imprimé est déposé dans l’urne pour un dépouillement manuel.

Après les explications techniques sur la description de la machine de vote électronique, la configuration du système, l’ouverture du Bureau de vote, le déroulement du vote et sa clôture, 40 électeurs volontaires ont vécu en live une simulation de vote. Ici, toutes les étapes du vote ont été scrupuleusement respectées. Le Bureau de vote a été constitué avec son personnel et tout le matériel nécessaire en plus du dispositif du vote électronique dont le kit à l’état actuel pèse 16kgs.

A l’issue du vote, la machine a, elle-même, imprimé les voix obtenues par chaque candidat. Après une contre vérification effectuée par un dépouillement manuel, le résultat a été le même à la satisfaction de tous les participants qui n’ont pas hésité de féliciter le Président de la CENI pour cette grande innovation qui a l’avantage de réduire le temps de vote et de faire des économies substantielles pour le coût de production des bulletins de vote (bulletin journal) au regard du nombre impressionnant des candidats connus lors des scrutins de 2011.

Toutefois, conformément à l’article 67 de la Loi électorale, ‘’ en cas de vote électronique, et en vue de garantir la transparence, les procédures de transmission des résultats et de vérification garantissant la transparence, sont préalablement portées à la connaissance des parties prenantes au scrutin, par la Commission Electorale Nationale Indépendante. Ce nouveau dispositif exige donc une plus grande sensibilisation des électeurs en vue de s’en approprier.