MENU

La CENI et la SYMOCEL en faveur d’un partenariat stratégique et responsable



Conduite par le Bishop Abraham DJAMBA, la délégation de la Coordination nationale de la Mission d’Observation Electorale de la Synergie des Missions d’Observations Citoyennes des Elections (MOE-SYMOCEL) a eu une séance de travail, ce samedi 13 octobre 2018, avec le Président de l’organe en charge des élections, Son Excellence Corneille NANGAA YOBELUO.

Les échanges ont tourné essentiellement sur le renforcement du partenariat électoral qui lie ces deux institutions, notamment dans le volet du déploiement des observateurs électoraux en perspective des scrutins combinés présidentiel, législatifs national et provincial du 23 décembre 2018.

C’est dans le cadre normal de nos échanges qu’il faut d’abord situer cette séance de travail, a indiqué à la presse, Bishop Abraham DJAMBA. Néanmoins, en tant qu’institution qui accompagne sur le long terme le processus électoral, il était important que notre délégation recueille à la source les informations actuelles autour des élections, a-t-il ajouté.

Sur le terrain, la SYMOCEL a, en effet, un effectif de 275 observateurs électoraux. Elle ambitionne de renforcer ses capacités à 20.000 observateurs formés et déployés sur l’ensemble du territoire national.

Fort de cette information, Corneille NANGAA YOBELUO se dit, au nom de la Plénière de la CENI, favorable à une mutualisation et coordination du travail d’observation électorale aux fins de couvrir tous les bureaux de vote. Saluant cette initiative de la MOE-SYMOCEL qui emboîte les pas des Eglises Catholique et Protestante qui projettent de déployer respectivement 30.000 et 20.000 observateurs électoraux, le Président de la CENI s’est engagé à accorder à toutes les organisations de la Société civile qui le désire, les accréditations et facilités pour assurer la bonne tenue des élections, sa crédibilité et sa transparence. 

Le renforcement des mécanismes de communication, l’accès à la documentation électorale et aux données relatives à l’administration électorale avant la publication des rapports ou encore la participation active de la MOE-SYMOCEL aux différentes activités de la CENI ont été quelques résolutions de cette rencontre qui se tient, aux dires des participants, à une trentaine de jour du début de la période de lancement de la campagne électorale.

Au final, les deux parties ont convenu de continuer à réfléchir et de poser les bases opérationnelles pour une observation objective, citoyenne et responsable des élections.