MENU

La CIME et les experts de la Société civile saluent la sérénité affichée par les candidats et électeurs après le report des élections



C’est au sortir de la séance d’échange avec le Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante, Corneille NANGAA YOBELUO, qu’au nom de la CIME, des confessions religieuses et des organisations de la Société civile du domaine électoral que le Révérend ELEBE KAPALAY, Président de la CIME, a évalué positivement le climat de sérénité de même que le sens de responsable affiché par les candidats et électeurs dès la réception de l’annonce du report des scrutins.

Corneille NANGAA YOBELUO a, au préalable, informé ses partenaires incontournables du processus électoral de l’avancement positif des préparatifs électoraux. Il les a rassurés de la tenue effective des scrutins combinés présidentiel, législatifs national et provincial pour ce dimanche 30 décembre 2018 sur l’ensemble du territoire national.

Les cadres de concertationpermanents entre la CENI et ces acteurs de la Société civile ; leurs différentes actions de médiation, de sensibilisation électorale et d’éducation des électeurs de même que leurs soutiens indéfectibles à la tenue des élections en RD Congo ont été vivement salués par le Président de la CENI.

Dans ce dernier virage vers les élections, la CIME, les confessions religieuses et les experts électoraux de la Société civile ont été invités à poursuivre les plaidoyers en faveur des élections apaisées.

Pour Corneille NANGAA YOBELUO, « la CENI entend organiser des bonnes élections pour que dès janvier 2019 le pays passe à la phase de son développement ».

S’adressant à la population Congolaise, le Révérend ELEBE KAPALAY a souligné que « les Confessions religieuses et la Société civile vont continuer à appeler le peuple au calme. Nous allons nous employer à l’observation des élections pour que tout se passe correctement. Nous en appelons à la paix et au calme car sans la paix nous ne pouvons rien construire durablement ».

Cet échange s’inscrivait dans le cadre de la poursuite des concertations entreprises par le Numéro 1 de la CENI avec les différentes parties prenantes au processus électoral depuis l’annonce du report des scrutins au 30 décembre 2018.