MENU

La Tripartite CNSA-Gouvernement-CENI sur l’évaluation du processus électoral a vécu



C’est tard dans la soirée du mercredi 18 octobre 2017 dans la salle des Conférences internationales du Palais du Peuple à Kinshasa, que s’est clôturé en beauté les travaux de la Tripartite CNSA-Gouvernement-CENI  sur l’évaluation, sans complaisance, du processus électoral et cela, conformément aux dispositions pertinentes stipulées au point IV de l’accord du 31 décembre 2016.

Après adoption des différents rapports dans les trois commissions mises en place par les organisateurs, devant les membres du Gouvernement de la République, les Membres de la CENI , du Conseil National de Suivi de l’Accord et du processus électoral (CNSA), des observateurs et experts tant nationaux qu’internationaux, de l’Union Africaine, de l’Union Européenne, de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), de la MONUSCO , de la République Sud-Africaine, de la SADC, du PNUD/PACEC, du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication (CSAC) ainsi que de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH), Son Excellence Bruno TSHIBALA, Premier Ministre de la République Démocratique du Congo, a personnellement présidé la cérémonie de clôture de ces assisses d’une très grande importance pour le pays.

Dans son allocution de circonstance, Bruno TSHIBALA s’est dit satisfait de la pertinence des résolutions prises par les participants, ce qui permettra, à coup sûr, à la CENI non seulement de publier un calendrier électoral réaliste mais aussi d’organiser les élections dans un délai raisonnable. Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, a réaffirmé sa détermination d'organiser, ‘’les meilleures élections’’ du pays, dans le respect de l'accord de la Saint Sylvestre.

Pour Bruno TSHIBALA, le travail réalisé par les participants aux travaux de la Tripartite est de nature à permettre à la CENI de recadrer le processus électoral en cours, qui doit connaitre à court terme des avancées significatives : «La CENI dispose maintenant, à l’issue de ces travaux d’évaluation, de tous les éléments nécessaires pour préparer et publier le calendrier électoral en vue de paver et de baliser le chemin qui va conduire le peuple congolais vers les meilleures élections de l'histoire récente de notre pays».

Avant de clore ses propos, le Premier Ministre Bruno TSHIBALA a réaffirmé la détermination de son Gouvernement de débloquer tous les moyens nécessaires à l’organisation des élections. En même temps, il a invité la communauté internationale à honorer ses propres engagements par rapport à ce processus.

l’attente de la ‘’publication imminente du calendrier électoral’’ par la CENI, Organe compétent, le Premier Ministre a appelé le peuple congolais à rester calme et à défendre la paix, la stabilité et la concorde nationales.

Dans le communiqué final sanctionnant les travaux de la Tripartite, les parties prenantes, à savoir le CNSA, le Gouvernement et la CENI ont pris acte de la clôture de l’opération d’enrôlement des électeurs dans 24 provinces sur les 26 que compte la République Démocratique du Congo.

De même, la Tripartite a, d’une part, noté l’engouement de la population à se faire enrôler jusqu’à hauteur de plus de 42 millions d’électeurs enregistrés et, d’autre part, a pris acte de la poursuite de l’enrôlement des électeurs dans les provinces des Kasaï et Kasaï Central ainsi que dans les territoires de Kamiji et Luilu dans la province de Lomami.

La tripartite exhorte la CENI et le gouvernement, chacun en ce qui le concerne, à accorder le bénéfice de l’urgence au parachèvement de cette opération dans lesdites provinces pour que le fichier électoral soit dument constitué.

En rapport avec l’élection présidentielle, la Tripartite recommande à la CENI de lancer l’opération d’identification et d’enrôlement des Congolais de l’étranger.

S’agissant particulièrement de la MONUSCO, la Tripartite invite la CENI et la structure onusienne à finaliser l’évaluation des besoins en appui logistique et à fixer la CENI quant à la hauteur et les modalités de son appui.

En rapport avec le chemin critique, la Tripartite reconnait avoir pris conscience des réalités du chemin ‘’critique’’ des opérations qui vont suivre l’étape de la constitution du fichier électoral, ainsi que des délais y relatifs jusqu’à la tenue du scrutin et l’installation de nouvelles institutions ».

Au sujet du financement, de la sécurisation du processus et du contentieux électoral, la tripartite encourage le Gouvernement de la République Démocratique du Congo à poursuivre le financement du processus électoral et en assurer la sécurité tout en fournissant à la CENI les moyens disponibles et à trouver, avec le concours du Conseil Supérieur de la Magistrature, des solutions idoines, en perspectives de la gestion du contentieux électoral.

Le communiqué final de la Tripartite a été signé pour le Compte du Conseil National de Suivi de l’Accord et du Processus électoral par son Président Joseph OLENGA NKOY, pour le Gouvernement par le Vice-premier Ministre, Ministre de l’Intérieur et de la sécurité, Ramazani SHADARY et pour la Commission Electorale Nationale Indépendante par son Président Corneille NANGAA YOBELUO.