MENU

La Tripartite GOUVERNEMENT-CENI-CNSA évaluent Le Processus électoral à Kananga



Son Excellence SHADARY, Vice Premier Ministre, Ministre de l’intérieur et sécurité de la République est arrivé à Kananga le mardi 29 août 2017. Il est à la tête d’une très forte délégation gouvernementale constituée de trois Ministres d’Etat et des ministres, venus tous, participer aux travaux de l’évaluation du processus électoral à Kananga.

Du côté du Conseil National de Suivi de l’Accord et du processus électoral (CNSA), la délégation conduite par son Vice-président, le Professeur Adolphe LUMANU est composée de deux autres membres de cette Institution.

La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Organe de gestion des élections en République Démocratique du Congo, conduite par son Président, Corneille NANGAA YOBELUO, est également présente à Kananga avec 9 de ses membres.

Il se dégage de cette présentation que toutes les principales parties prenantes telles que définies au chapitre IV, point 2 de l’Accord politique global et inclusif du Centre Interdiocésain de Kinshasa sont bel et bien présentes à Kananga pour procéder sans complaisance à l’évaluation du processus électoral afin d’apprécier le temps nécessaire pour le parachèvement desdites élections, comme prescrit dans l’Accord.

Pour la journée de ce mercredi 30 août 2017, dans l’avant-midi, les travaux se poursuivent au niveau de 4 commissions. Ici, les experts de ces différentes Institutions et ceux des autres parties prenantes tant nationales qu’internationales participent activement aux travaux.

Parmi ces autres parties prenantes, l’on note la présence des Députés nationaux, des délégués du Conseil National des Droits de l’homme (CNDH), du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication (CSAC), de la MONUSCO, du PNUD/PACEC, de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), de la SADC représentée par les diplomates de la Zambie, Afrique du Sud et de Zimbabwe, des délégués de la Société civile dans sa plus grande diversité, des délégués des partis politiques et tant d’autres représentants des jeunes et de la notabilité locale.

L’après-midi de ce jour est réservé notamment à la restitution des travaux de différentes commissions en plénière, à l’adoption des recommandations et certainement à la clôture des assises que l’on peut qualifier désormais ‘’Travaux de Kananga’’.