MENU

L’Alternance pour la République (AR) échange avec la CENI autour des questions technico-opérationnelles du processus électoral



Les concertations entre la Commission Electorale Nationale Indépendante et les partis et regroupements politiques de l’Opposition et de la Majorité autour du processus électoral, particulièrement sur les questions techno- opérationnelles, ont repris ce mardi 27 février 2018 au siège de cet organe en charge de l’organisation des élections en République Démocratique du Congo.

 

Les avancées déterminantes enregistrées par la Commission Electorale Nationale Indépendante dans le cadre de la mise en œuvre du calendrier électoral, les défis à relever de même que certaines questions spécifiques qui méritent un éclairage ont été au centre de cet échange.

Le Président de la CENI, Son Excellence Corneille NANGAA YOBELUO, qu’accompagnaient les membres de l’Assemblée plénière, est revenu sur les activités réalisées à ce jour dont la clôture, le 31 janvier 2018, de l’opération de révision du fichier électoral qui révèle des statistiques brutes de 46.057.894 électeurs inscrits. Parmi les activités en cours de réalisation, le Président de la CENI a mis notamment en avant le traitement et consolidation des données des électeurs enrôlés afin de garantir le respect du principe de l’unicité de l’électeur dans le fichier électoral. L’élaboration et adoption des mesures d’application de la loi électorale ainsi que l’élaboration des termes de référence et prospection des sites devant abriter les centres d’inscription des espaces consulaires et diplomatiques pour l’enrôlement des Congolais résidant à l’étranger.

Les discussions entre les deux parties ont porté sur les préoccupations spécifiques à savoir la machine à voter, l’implication des groupes d’experts internationaux, l’audit du fichier électoral, le cautionnement électoral de 2015 pour la députation provinciale ainsi que la prospection et repérage des sites pour l’inscription des congolais résidant à l’étranger.

L’honorable Delly SESSANGA qui a conduit la forte délégation de l’Alternance pour la République, AR en sigle, a salué les avancées du processus électoral. Sa plateforme se prépare depuis mai 2016 à participer activement aux prochaines échéances électorales. Cette détermination inébranlable se traduit notamment par la mise en place d’une plate-forme électorale.

Ce cadre de concertation a permis à l’Alternance pour la République d’expérimenter la machine à voter et à réaliser une visite guidée du Centre National de Traitement (CNT) de la CENI pour observer le travail de traitement qualitatif du fichier électoral ainsi que le serveur ad hoc.

Relativement à la machine à voter, l’Alternance pour la République marque ses réserves quant à  la fiabilité de cet outil notamment au niveau de paramétrage technique. De là, la sollicitation de la Plateforme à la multiplication des tests de fiabilité à grande échelle, la mise en place d’une équipe d’experts pour garantir l’intégrité des résultats ou encore des réflexions pour introduction par pallier et peut-être dans les grandes villes de la machine à voter.

L’honorable Delly SESSANGA invite par ailleurs la CENI à la sauvegarde du droit et liberté de vote des électeurs de même qu’à la préservation de son indépendance vis-à-vis de toutes les institutions. La reconquête de la confiance de toutes les parties prenantes a également été souhaitée.