MENU

Les femmes membres de l’Union des femmes commerçantes du Congo (UFECO) sensibilisées sur la machine à voter.



Aussitôt fini avec les représentants légaux et Chefs spirituels des églises autochtones traditionnelles, le cadre de concertation, genres et élections de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a organisé, ce jeudi 18 octobre 2018, à la Maison des élections, une activité de sensibilisation sur l’usage de la machine à voter en faveur des femmes commerçantes membres de l’Union des femmes commerçantes du Congo (UFECO).

Pour Gérardine KASONGO, questeur de la CENI et superviseur du cadre de concertation, genres et élections de la CENI, représentée par sa conseillère Véronique Umba, cette activité a été organisée dans le cadre de la mise en œuvre du plan d'action genre et élections pour une période allant de 2017 à 2022. Ce plan a huit objectifs dont celui de renforcer la capacité des femmes candidates et électrices pour les élections à venir.

Toutes les femmes commerçantes de l’ancien district du Mont Amba ont participé à cette rencontre qui a réuni plus de 300 personnes. Chaque commune de ce district de Kinshasa a été représentée par les présidentes de différentes filières de l’UFECO qui sont venues, chacune, avec plusieurs déléguées.

Trois temps forts ont marqué cette activité de sensibilisation. D’après Véronique UMBA, conseillère genre au cabinet de Mme Gérardine KASONGO, accompagnée de M. Jean Baptiste ITIPO, “La valeur ajoutée de cette activité est que les femmes présentes dans cette matinée ont pour mission de rassembler toutes les femmes commerçantes de leurs communes pour leur parler de l’usage de la machine à voter”, a-t-elle souligné.

La présidente nationale de l’UFECO, Fidéline CHIBI CHA BENE, a, quant à elle, souligné que la femme occupe une place de choix dans la société congolaise. Elle estime que c’est à travers l’émergence de la femme, en général, et celle de la commerçante, en particulier, que les familles peuvent tenir étant donné que la famille constitue la cellule de base de toute société. Ainsi, sensibiliser la femme, c’est sensibiliser toute la famille.