MENU

Miru Systems dépêche une équipe technique à Kinshasa !



Le Président de la CENI Corneille NANGAA YOBELUO a reçu, ce Mardi 16 octobre 2018 à son cabinet de travail, une délégation de six techniciens de Miru Systems venus de la Corée du Sud pour mettre en œuvre tous les aspects techniques afin de garantir une bonne tenue des élections le 23 décembre 2018.

Prenant la parole en premier, Corneille NANGAA a souhaité la bienvenue à ses hôtes en saluant leur visite qui s’inscrit dans le cadre des préparatifs des élections générales. Il les a ensuite exhortés à se désintéresser de tout débat politique afin de concentrer tous leurs efforts à une excellente assistance technique le 23 décembre prochain car, va-t-il ajouter, le plus grand défi à relever est dans la tenue réussie des élections crédibles, transparentes et apaisées.

C’est dans cette optique que sera lancée, demain mercredi 17 octobre 2018 au Kempinski Hôtel, une formation technique de haut niveau à laquelle prendront part 52 techniciens de la CENI en provenance des 26 provinces de la RDC et 50 participants invités par Miru Systems qui finance totalement ladite activité. Il sied de signaler que cette formation vient rencontrer une des recommandations de la Fondation Westminster pour la démocratie pour une meilleure prise en charge technique lors des prochaines élections.

Monsieur CHEON KWANG CHEOL, Project Manager de Miru Systems a, au nom de toute la délégation, remercié le président Corneille NANGAA pour la collaboration en rassurant que sa firme prend très au sérieux la question de prise en charge technique pour s’assurer qu’au jour des élections, tout problème technique soit résolu avec promptitude et délicatesse.

Devant la presse, CHEON KWANG CHEOL a souligné que cette mission vise à soutenir la CENI dans le but de réussir le processus électoral. Il s’agit d’un accompagnement technique sur les plans du soft ware et du Hard ware de même que pour répondre à toutes éventuelles pannes qui peuvent surgir avant, pendant et après les opérations de vote.

Pour le Secrétaire exécutif national, Ronsard MALONDA, cette mission est un autre signal très fort dans la phase de la certification de la machine à voter et de la  concrétisation des élections du 23 décembre 2018. Nous avons quitté, en septembre 2018, la phase de la production et d’expédition des machines à voter. Nous sommes à présent à la phase de mise à niveau de tous les techniciens par une formation en cascade. Une phase décisive dans l’implémentation des dispositifs techniques du processus électoral, a-t-il conclu.