MENU

Onésime KUKATULA: En démocratie, les élections s’organisent dans un environnement où sphère économique et sphère politique interagissent



"Dans le cadre du renforcement de l’indépendance des OGE, il est recommandé en période postélectorale d’évaluer non seulement  les opérations mais aussi la gestion financière inhérente à celles-ci. Cette gestion devra être indépendante pour permettre à l’OGE de s’acquitter convenablement de ses taches au quotidien. Pendant un processus électoral, plusieurs  opérations sont prises en compte. Pour les réaliser avec succès, l’OGE doit renforcer son indépendance dans la gestion financière et doit également savoir anticiper sur les risques et aléas possibles pouvant limiter l’indépendance possible de celui-ci", a indiqué le Prof KUKATULA dans son introduction avant de poursuivre sa présentation par les limites de l'indépendance financière d'un OGE,   les obstacles à cette indépendance et les sources de financement d'un OGE.

Devant l'interaction qui existe entre la politique et l'économie, il faille renforcer l’indépendance financière du processus électoral par une bonne planification financière (budgétisation réaliste) en prenant en compte de textes fixant les règles de financement et de gestion et autres aléas par l’analyse des risques. Il a terminé sa présentation en signifiant que" la Confiance entre (les parties prenantes au processus électoral) le gouvernement, les partenaires techniques et financiers et l’OGE est plus que nécessaire pour que l'OGE atteigne ses objectifs: organisation des élections.