MENU

Processus électoral : Corneille NANGAA clôture la formation des Formateurs du niveau 1



Ce mercredi 16 novembre 2016 à Caritas Congo, Le Président Corneille NANGAA YOBELUO a clôturé la formation des experts formateurs des Membres des Centres d’Inscription pour l’enrôlement des électeurs dans les provinces de l’Aire opérationnelle 1 et 2.

C'était en présence de Madame Pierrette MWENZE KISONGA, questeur de la CENI, de Madame Marie  Désanges  KETA LOKONDJO, Membre de l’Assemblée Plénière, de Me Ronsard MALONDA NGIMBI, Secrétaire Exécutif National de la CENI, du Conseiller Technique Principal du PACEC/PNUD, Monsieur Alain AYADOKOUN et du Chef de l’Unité électorale de la MONUSCO, Monsieur Dominique ADJAHOUINOU, du Directeur de Counterpart et des observateurs de la Société civile.

Le train des élections est en marche

C’est par ces mots que le Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante, Son Excellence Corneille NANGAA YOBELUO, a introduit son adresse de  clôture devant les participants à la session de formation des Formateurs du niveau 1 de la cascade de formation des Membres des Centres d’Inscription (MCI). C’était ce mercredi à Caritas Congo dans la commune de Barumbu à Kinshasa.

S’adressant aux participants, Corneille NANGAA s’est exprimé notamment en ces termes : ‘’Vous êtes ceux qui constituent le socle, ceux que j’appellerai les héros dans l’ombre. Le but ultime qui vous attend, c’est d’arriver à identifier et à enrôler 19.959.511 électeurs attendus dans les provinces de l’Aire opérationnelle 1 et 2. Au total, 8.408 kits d’enrôlement des électeurs, 1.915 tonnes des matériels, 7.139 Centres d’inscription des électeurs, 112 Sites de Vote, 1.943 Contrôleurs Techniques Territoriaux (CTT), 511 Contrôleurs Techniques Provinciaux (CTPro), 48 Hors bor, 9.272 Opérateurs de saisie, 289 secteurs et chefferies, 126 communes, 2.105 groupements, 3.637 Formateurs Electoraux Territoriaux (FET), 539 Formateurs Electoraux Provinciaux (FEP), 90 Formateurs Electoraux Nationaux, 39.411 agents identifiés et recrutés pour être formés. Telles sont les statistiques qui couvrent la prise en charge des opérations d’enrôlement dans les 11 provinces suivantes : Sud Ubangi, Mongala, Tshuapa, Equateur, Haut Katanga, Haut Lomami, Lualaba, Tanganyika, Nord Kivu, Sud Kivu et Maniema. C’est ça la mission que vous confie aujourd’hui l’Assemblée plénière de la CENI. Vous avez l’obligation de l’homogénéité du résultat dans toutes les provinces. Vous allez jouer ce rôle avec responsabilité, abnégation et surtout avec un sens de redevabilité. Tout ce que nous ferons, c’est de rendre service. Le plus important est que la nation vous sera reconnaissante un jour ».

Corneille NANGAA met en garde les experts formateurs

Nous avons la responsabilité d’organiser de très bonnes élections en République Démocratique du Congo. Nous connaissons notre mission, restons dans notre mission. Je vous mets en garde contre certains défauts dont le goût effréné de l’argent, des primes. Ceci appelle de nous la question morale et d’éthique, chacun dans sa parcelle de pouvoir. Comment allons-nous nous comporter ? Répondant à cette question, le Président de la CENI a rappelé aux experts formateurs l’approche ‘’PLUS’’. Restez dans ce qui est conforme à la Politique de la CENI, aux lois du pays, dans ce qui est universellement acceptable. Le plus important, restez dans votre conscience, a-t-il rappelé aux formateurs. La CENI compte sur vous. Nous avons un idéal à poursuivre. Faisons en sorte que nous réussissons.

Le Président de la CENI annonce le déploiement des experts formateurs dans les 11 provinces

Plus de distraction. Dès demain, le premier groupe d’experts formateurs sera déployé sur terrain. Votre mission c’est d’assurer la formation aux niveaux inférieurs de la cascade en vue de commencer avec l’enrôlement proprement dit des électeurs dans ces provinces. Vous rencontrerez de problèmes multiples (sécuritaire, conflits, des déplacés,…). Ne vous associer pas aux questions politiques. Votre mission c’est d’enrôler, de donner la nouvelle carte d’électeur qui permettra aux Congolais qui remplissent les conditions fixées par la loi de voter. Toutes les dispositions nécessaires sont prises pour votre sécurité, a rassuré Corneille NANGAA.

Corneille NANGAA insiste sur le caractère pratique de la formation

Pour rappel, le Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante, Corneille NANGAA YOBELUO avait, au lancement des travaux de  l’atelier  d’harmonisation et d’orientations pédagogiques, insisté  sur le caractère pratique de la formation.  Ce jour, à la clôture, il est revenu avec insistance sur ces aspects : « toute personne qui participe à la formation et qui sera déployée en province devra être en mesure s’il se trouvait dans une zone rurale de dépanner un kit d’enrôlement ou un groupe électrogène en panne, d’intervenir pour que l’enrôlement se déroule et qu’il n’y ait pas de problèmes. Cela exige la maîtrise des aspects pratiques de la formation ». 

Parmi les participants 12 Secrétaires Exécutifs Provinciaux (SEP) de la CENI,  12 informaticiens de ces provinces, 12 chargés de formation de ces SEP, 14 experts formateurs ; 38 facilitateurs, 16 techniciens du Centre National de Traitement et des télécommunications, 15 Cadres du Secrétariat Exécutif National, 12 Experts Juristes, 34 Cadres du cabinet, 08 Partenaires du PACEC/PNUD, 05 Observateurs membres de l’EDUCIEL et 06 représentants de GEMALTO, fournisseur des Kits d’enrôlement. 

La Communauté internationale soutient les efforts de la CENI

Prenant la parole, le Chef de l’Unité électorale de la MONUSCO a soutenu que la formation est la pierre angulaire pour la réussite des opérations électorales. C’est la clé de voûte pour le succès car toute faille dans la formation ouvre la voie à toute chaîne de difficultés. Il ne faut pas dormir sur vos lauriers, à tout moment, il faut revoir vos notes quelle que soit votre expérience, a déclaré Monsieur Dominique ADJAHOUINOU aux participants. Au nom de la MONUSCO, nous serons à vos côtés sur terrain pour le bonheur et la réussite de l’opération d’enrôlement des électeurs, a-t-il conclu.

Mot des participants à la formation

Les participants ont apprécié les bonnes conditions dans lesquelles la formation s’est déroulée durant les 10 jours prévus. Les 5 premiers jours ont été consacrés aux aspects théoriques liés aux procédures avec les modules suivants : administration, finances et logistique des opérations, fondamentaux de la formation d’adultes, centre d’inscription, déroulement de l’opération de la révision du fichier électoral, contrôle et supervision, relation avec les parties prenantes, présentation et remplissage des fiches/formulaires, processus d’archivage des documents de la révision du fichier électoral, monitoring, sensibilisation et communication pendant la révision du fichier électoral. Les 5 derniers jours ont été essentiellement focalisés sur des aspects pratiques de la formation à savoir : le kit et logiciel d’enrôlement (présentation, manipulation et dépannage), groupe électrogène (présentation, fonctionnement et dépannage), contribution des télécommunications dans la transmission des données de l’enrôlement vers le serveur FTP via les modems GSM. Durant toute la formation, un accent particulier a été mis sur l’éthique et la déontologie des agents électoraux ainsi que sur l’accréditation des témoins, observateurs et journalistes.