MENU

Publication des listes provisoires des électeurs : la CENI tient promesse



Comme annoncé le 30 août dernier au cours d’un point de presse tenu à Kinshasa par M. Norbert BASENGEZI KATINTIMA, Vice-président, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a débuté ce lundi 03 septembre 2018 avec la publication des listes provisoires des électeurs pour les scrutins du 23 décembre.

« La CENI a un calendrier qu’elle respecte. Nous n’allons pas dépasser d’un seul jour ce que nous avons prévu. Nous avons promis d’afficher aujourd’hui et je viens de le faire. C’est dans sept communes de Kinshasa », a dit à la presse Norbert BASENGEZI.

La Commission électorale nationale indépendante (CENI), par sa décision n°031/CENI/BUR/18 du 03 septembre 2018 arrête et publie la liste provisoire des électeurs et la liste des électeurs radiés pour cause d’enrôlement multiple dans les circonscriptions de la République Démocratique du Congo. Ces listes électorales provisoires sont publiées progressivement par province, par Antenne et par Site de vote avec indication de bureau de vote.

Tout électeur, tout candidat et tout parti ou regroupement politique est invité à consulter les listes affichées dans le ressort des Antennes de la CENI.

Dans les trente (30) jours qui suivent l’affichage, il est soumis au préposé de la Commission Electorale Nationale Indépendante, dans le ressort de chaque Antenne, toutes les réclamations éventuelles portant sur l’omission, la mauvaise affectation du nom d’un électeur au Centre de vote, la présence des étrangers, des policiers, des militaires ou des enfants mineurs.

Les réclamations recueillies par le préposé de la CENI sont traitées et consolidées à l’Antenne en vue de l’établissement de la liste définitive des électeurs.

La publication des listes provisoires a pour objectif d’apporter plus d’éclairage sur les 16,6% des électeurs pour lesquels aucune empreinte digitale n'avait été relevée. « L’objectif est d’avoir les réactions de la population. C’est aussi un appel aux partis politiques et aux candidats. Ils doivent dire à leurs électeurs de vérifier si leurs noms sont là ou si les noms ont été écrits », a-t-il ajouté.