MENU

Réformes électorales : Corneille Nangaa, Président de la CENI, échange avec les 13 personnalités signataires de l'appel sur les reformes



Corneille NANGAA YOBELUO, Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante, a échangé ce Jeudi 30 Juillet 2020, au siège de la Centrale Électorale, avec les 13 personnalités signataires de l’appel du 11 juillet 2020 sur les reformes électorales.

Préoccupé par la crise constante que connait le pays durant les périodes pré-électorales et post-électorales, et ce, depuis le premier cycle électoral, le collectif de signataires de l’appel en faveur d’un consensus national sur les reformes électorales a échangé avec le bureau de la CENI afin de recevoir divers points de vue de cet organe technique en charge du processus électoral.

« Si on ne sait pas se mettre d’accord sur les personnes, on peut se mettre d’accord sur les règles du jeu » disait l’honorable Delly SESANGA en prenant la parole pour présenter les quatre axes qui ont motivé leur démarche pour un Congo paisible et prospère avant, pendant et après les élections.

Réforme de la CENI (loi organique), révision de la Constitution, orientations essentielles sur la loi électorale et l’installation du bureau de la CENI composent ainsi les points majeurs de leur plaidoyer.

Prenant la parole à son tour, Corneille NANGAA a encouragé la démarche du collectif des signataires de l’appel du 11 juillet venu échanger avec la CENI visant à implémenter les reformes proposées dans son rapport général de 2012 à 2019 déposé à l’Assemblée Nationale depuis Octobre 2019. Il a également présenté aux 13 personnalités présentes les difficultés récurrentes du processus électoral depuis 2012 à nos jours.

Aux multiples questions de la délégation, le président de la CENI a promis de faire suivre une note technique avec les réponses sollicitées pour toutes fins utiles.

Cependant, le bureau de la CENI reste ouvert car, va-t-il ajouter, la CENI reste le conseiller technique en matières électorales auprès des institutions de la République.