MENU

Représentants légaux et Chefs spirituels des églises autochtones traditionnelles Bangunza Mpeve ya N’longo expérimentent la machine à voter



Conduits par S.E MANGELESI LUBASA, Président général et Représentant légal, les représentants légaux et Chefs spirituels des églises autochtones traditionnelles ‘’Bangunza Mpeve ya N’longo’’ ont tôt ce matin du 18 octobre pris d’assaut la maison des élections. Objectif, voir, palper et utiliser la machine à voter, cet important outil de vote mis en place par la CENI, pour les scrutins du 23 décembre 2018 en République Démocratique du Congo.

‘’Nous entendons parler de cette machine. Les uns en parlent en bien et d’autres en mal. Nous sommes des églises autochtones qui ont existé avant toutes les autres confessions religieuses de ce pays. Nous ne voulons pas suivre la polémique et nous venons auprès de la CENI afin d’avoir une idée exacte de cette machine. C’est le leitmotiv de notre démarche auprès de la CENI, a déclaré à la presse Son Eminence MANGELESI LUBASA, Président général et Représentant légal des églises autochtones traditionnelles ‘’Bangunza Mpeve ya N’longo’’.

Cette structure comprend les compagnons du Prophète Simon Kimbangu, de Kimpa Vita, de Mpadi, de Tata Onda, de l’église des noirs et tant d’autres mouvements religieux traditionnels d’inspiration spirituelle dénommée ‘’Bangunza Mpeve ya N’longo’’.

Après avoir expérimenté la machine à voter, les représentants légaux et Chefs spirituels des églises autochtones traditionnelles ‘’Bangunza Mpeve ya N’longo’’ ainsi que les membres qui les accompagnaient ont positivement adopté cette nouvelle technologie électorale et ont pris l’engagement ferme de sensibiliser leurs membres à travers les 26 provinces de la République.

Un chant et une prière en faveur de la CENI, de ses dirigeants et de son personnel a été dite par Son Eminence MANGELESI LUBASA, Président général et Représentant légal des églises autochtones traditionnelles ‘’Bangunza Mpeve ya N’longo’’.