MENU

RFE: Echange entre la CENI et les Sourds muets



Près d’une centaine de personnes malentendantes membre de la structure de l’Union pour les Déficients Sensoriels d’Afrique, UDESA en sigle ainsi que l’association des Femmes Sourdes du Congo AFSC ont pris d’assaut en fin de matinée de ce mardi 14 mars 2017, le siège de la CENI.

Objectif pour cette délégation, rencontrer le président Corneille NANGAA, pour lui faire part de la discrimination dont elles se disent victimes de la part de l'institution.

Pour ce faire, une délégation composée de six personnes dont deux interprètes ; a été reçue au nom du président de la CENI empêché, par deux membres de l’assemblée plénière Monsieur Jean Baptiste NDUNDU et Madame Marie Désanges KETA, question d’écouter ces compatriotes venus faire entendre leurs voix.

Prenant en premier la parole, monsieur KAYUMBA ILONGO, coordonnateur adjoint de l’UDESA a révélé les raisons de cette descente à la CENI, qui n’est autre qu’un moyen de faire pression à la CENI pour plusieurs courriers déposés sollicitant un partenariat et qui sont restés sans réponse. Pourtant, les deux associations ne souhaitent que la prise en compte des personnes sourdes-muettes, en ce qui concerne la formation et leur participation à la sensibilisation de leurs concitoyens.

Des préoccupations tombées à point nommé et surtout dirigées vers la bonne personne car Monsieur Jean Baptiste NDUNDU, membre de l’assemblée plénière est superviseur du Cadre de Concertation CENI-Groupes spécifiques.

Tout en prenant en compte leurs revendications, quelques pistes de solutions ont été proposées notamment, une formation dans les jours avenirs de ces personnes mal entendant, question de leurs imprégner des notions électorales et surtout avoir leur soutien dans l’opération de la révision du fichier électoral surtout dans les aires opérationnelles 3 et 4 comprenant les provinces du Haut Uélé, Bas Uélé, Tshopo, Kasaï, Kasaï Central, Kasaï Oriental, Lomami, sankuru, Kwango, Kwilu, Mai Ndombe, Kongo Central et Kinshasa. Les membres de l’Assemblée plénière de la CENI ont également demandé à leurs hôtes de présenter dans les tous prochains jours un memo contenant d’une manière claire leurs revendications et contributions au processus électoral. Visiblement très satisfait, KAYUMBA DUGA LONGO, chef de la délégation a promis que leurs structures s’appliqueront à la réussite de l’opération de la révision du fichier électoral en cours. Quelques matériels de sensibilisation composés essentiellement des pagnes, polos, képis et autres leurs ont été remis.