MENU

RFEC au Kongo Central : Le Secrétaire Exécutif Provincial, Madame Bernardine KITONDO poursuit la mobilisation des parties prenantes



Tout en poursuivant l’opération d’identification et de l’enrôlement des électeurs dans la province du Kongo Central, le Secrétariat Exécutif Provincial (SEP) de ladite province ne ménage aucun effort pour assurer la sensibilisation de la population au bien du processus de la Révision du Fichier Electoral (RFE).

C’est Madame le Secrétaire Exécutif Provincial en personne, Bernardine KITONDO, qui a animé ce cadre de concertation dans la ville portuaire de Matadi. Dès 10h00, la salle réservée à l’occasion, la paillote électorale de la CENI Matadi, a vu affluer des acteurs de la Société civile, des représentants des partis politiques implantés dans la ville, des délègues des confessions religieuses, des jeunes et femmes intéressés par l’actualité du processus de la Révision Fichier Electoral (RFE). Plus de 150 leaders des forces vives de Matadi ont participé à ces échanges citoyens.

Madame le Secrétaire Exécutif Provincial a orienté sa communication essentiellement sur un état des lieux de l’évolution de la RFE sur l’ensemble de différentes circonscriptions de la province du Kongo Central, à savoir Boma, Kasangulu, Kimvula, Lukula, Luozi, Madimba, Matadi, Mbanza Ngungu, Moanda, Sekebanza, Songololo et Tshela. Statistiques à l’appui, Madame Bernardine KITONDO a mis en exergue le succès rencontré par le processus depuis son lancement en juillet 2016 dans la province pilote du Nord Ubangi. A l’actuel, la RFE a réussi à enregistrer plus de 24 millions d’électeurs et s’étend désormais sur 24 provinces dont le Kongo Central.

Madame le Secrétaire Exécutif Provincial a ensuite exposé sur les stratégies de sensibilisation des électeurs en général et des femmes en particulier mises en place pour assurer une forte adhésion des Congolaises et Congolais, jeunes et vieux non seulement à l’enrôlement mais surtout à une participation effective aussi comme futurs candidats que comme électeurs. C’est dans ce cadre que Bernardine KITONDO s’est appesantie sur le faible taux d’enregistrement des femmes qui se justifie par le fait que presque partout dans les différents territoires du Kongo Central, c’est la période de culture du riz, activité à laquelle s’adonnent principalement les femmes. A cet effet, elle a rappelé à l’assistance que la Commission Electorale Nationale Indépendante a arrêté les dispositions suivantes pour encourager la participation des femmes : (i) pendant la semaine, chaque Centre d’Inscription organise deux files d’attente, l’une dédiée aux hommes et l’autre aux femmes ; (ii) le dimanche est considéré comme une journée dédiée en priorité à l’enrôlement des femmes. Pendant ce jour, les femmes qui se présentent au CI sont reçues en priorité.

Les préoccupations des participants ont notamment sur les pièces à présenter, les informations à fournir au Centre d’Inscription par les requérants, les dispositions prises par la CENI pour empêcher l’enrôlement des étrangers.