MENU

TRIPARTITE CNSA – GOUVERNEMENT – CENI : Les travaux se poursuivent en commissions



Pour faire les travaux de la tripartite, les participants ont été répartis en commissions :

S’agissant de la 1ère commission consacrée aux aspects Juridiques et Procédures Opérationnelles, elle a été placée sous la supervision du Rapporteur de la CENI Jean Pierre KALAMBA secondé par M. MFUMUNTOTO du CNSA et d’un délégué du Gouvernement. Cette Commission composée des délégués venus de toutes les structures participantes aux travaux de la Tripartite s’est réunie dans la salle des spectacles du Palais du Peuple.

Les participants à cette Commission ont abordé également les questions liées à la clôture des opérations d’identification et d’enrôlement des électeurs. L’une des préoccupations a été celle de booster l’enrôlement des électeurs dans l’espace Kasaïen afin de permettre à la CENI de tenir le délai de la deuxième quinzaine du mois de janvier 2018 pour la clôture des opérations dans cette partie de la République et de passer ainsi à d’autres activités essentielles, notamment la centralisation des données, la consolidation du fichier et le dédoublonnage.

La première Commission a connu la participation active du Président de la CENI, Son Excellence Corneille NANGAA YOBELUO.

La deuxième commission logistique, budget et finances du processus électoral s’est réunie dans la salle des banquets du Palais du peuple. Elle a été éclatée en deux sous commission : la sous commission finances et budget sous la supervision de Mme le Questeur de la CENI et la sous commission logistique sous la supervision de Madame le Questeur Adjoint de la CENI. A l’instar de la première commission, ces deux sous commissions ont connu la participation des délégués venus de différentes composantes de la tripartite dont le CNSA et le Gouvernement de la République.

Ici, il a été question d’aborder, sans tabous, toutes les questions liées au financement du processus électoral et à la logistique des opérations, deux aspects incontournables et décisifs dans la réalisation de différentes activités critiques du chronogramme électoral. En plus des lois essentielles, les finances et la logistique apparaissent comme le ‘’levier’’ de la machine électorale. En plus de différents délégués, cette commission a connu la participation du Rapporteur Adjoint et du Secrétaire Exécutif National Adjoint de la CENI.

La troisième Commission, Administrative, Politique et Sécuritaire, a été dirigée par le Vice-président de la CENI, Monsieur Norbert BASENGEZI. Dans son exposé axé sur trois points à savoir la question administrative de la CENI, la question politique et celle sécuritaire, Norbert BASENGEZI est parti de trois adages, à savoir :

  • Faites-moi une bonne administration, je vous fais de bonnes élections ;
  • Faites-moi une bonne politique, je vous fais de bonnes élections ;
  • Sécurisez mes agents et mes matériels, je vous ferai de bonnes élections.

En présence du Président du CNSA, du ministre près le 1er ministre, des experts de la Monusco, de l’UE, de l’UA, de la Société Civile et des agents et cadres de la CENI ainsi que des acteurs politiques tant de la Majorité que de l’opposition, le Vice-président de la CENI a expliqué le fonctionnement de la CENI, la loi organique de cette institution ainsi que la méthode collégiale de prise de décisions à la CENI. Profitant de cette aubaine propice et surtout en répondant aux questions des uns et des autres, il a invité tout le monde, Opposition comme Majorité, Société civile , partenaires internationaux et autres experts électoraux a s’approprier le processus électoral et surtout à vulgariser davantage l’accord de la Saint Sylvestre car son institution travaille sur base de cet accord et de la Constitution de la République.

Toujours dans cette même commission, le troisième exposé, portant sur la question sécuritaire, a été fait par le général ODIMULA, Coordonnateur du mécanisme de sécurisation du processus électoral. Il promet de tout mettre en œuvre pour sécuriser davantage le processus électoral.

La troisième commission a connu la participation aux travaux du Président du CNSA, Monsieur Joseph OLENGANKOY, accompagné de son Vice-président, des délégués du Gouvernement, du CNSA et d’autres structures.

Tous les Membres de l’Assemblée plénière de la CENI ont été répartis dans les différentes commissions.

Au regard du coût excessif des élections au pays, la CENI, se référant aux dispositions pertinentes de l’Accord du 31 décembre, spécialement en son point IV.4 invitant la CENI et le Gouvernement à explorer les voies et moyens de rationaliser le système électoral pour réduire les coûts excessifs des élections, la CENI, se fondant sur cette disposition, réfléchit sur les innovations importantes à apporter au processus électoral tant au niveau légal qu’au niveau procédural qu’opérationnel.

Notons que Son Excellence Monsieur le Premier Ministre Bruno TSHIBALA a effectué un déplacement au Palais du peuple, question de se rendre personnellement compte de l’évolution des travaux de la tripartite.

Sauf imprévu, le programme de la journée du mercredi 18 octobre prévoit l’adoption de différents rapports des commissions, la plénière et la clôture des travaux.